Le commerce international du café

De la cerise à la tasse

Court, long, ou encore serré, le café a autant de formes différentes que d’inconditionnels. Avec 2,3 milliards de tasses dégustées chaque jour, le café se positionne comme une des boissons les plus consommées. 

Mais le café, c’est aussi un véritable commerce international. En effet, il s’agit de la première matière agricole échangée dans le monde en valeur et de la deuxième matière première juste après le pétrole. Ce sont 25 millions de personnes qui vivent de la production de la graine dans les 75 pays producteurs. À une échelle plus vaste, en y incluant importateurs, torréfacteurs et baristas, on considère que le café mobilise 110 millions d’acteurs.  

 

De la cerise à la tasse : quel est le parcours du café, et que dit-il des relations internationales ? 

La production et le commerce du café

La production de café Arabica et Robusta dans le monde

 

Les graines de café proviennent du caféier, il en existe deux types : Arabica et Robusta. La production de café est concentrée sur la ceinture équatoriale du globe. Les caféiers, assez frileux, y trouvent en effet un climat optimal avec une température comprise entre 20 et 25°C et un ensoleillement modéré. 

Parmi les principaux producteurs on retrouve le Brésil, la Colombie et le Vietnam.

Plus d’infos en faisant glisser votre souris sur la carte.

Globalement, le café Arabica représente 75% de la production mondiale face au Robusta qui y contribue pour 25%.

 

Depuis le début du 21ème siècle, la production mondiale de café dépasse les 100 millions de sacs, correspondant à un tonnage de 6 à 7 millions. Deux siècles auparavant, elle n’atteignait que 100 000 tonnes.

Ne nous croyez pas sur parole, allez
← jeter un œil !

En bref, malgré des crises ponctuelles, les volumes produits suivent une tendance haussière. Cette production en explosion est le témoin de la construction d’une véritable économie autour du café. Le diagramme représente les évolutions de la production sur les dernières années.

Dans ce commerce international, les rôles joués par les pays sont différents.
On distingue ainsi les exportateurs (ceux qui exportent quoi), des négociants (un peu un rôle de pont en fait) et des importateurs (les aficionados du café). En somme, le café est la culture commerciale par excellence : produite exclusivement au Sud autour de la ceinture équatoriale, elle est surtout consommée au Nord (jusqu’à 10kg par habitant et par an). D’ailleurs le café Arabica est côté sur la Bourse de New York et le Robusta sur celle de Londres, où sont négociés prix et contrats.  

 

Petite carte ci-contre pour mieux visualiser tout ça !

 

Aujourd’hui le café n’est pas une production agricole mais une véritable marchandise dont les prix sont fixés en bourse. Le prix est donc particulièrement sensible aux évolutions du marché.

À ce propos, pour lutter contre ces fluctuations, l’Association des pays producteurs de café a été crée pour faire remonter les cours mais sans succès.

En revanche, dans les pays consommateurs, les prix sont hauts et fonctions des prix d’achats, permettant de maintenir des marges bien plus qu’intéressantes. Par ailleurs, on observe que la consommation de l’Europe est proche de la production brésilienne, mais ça on vous l’explique plus bas. 

Graphique interactif, on vous rappelle, à vos souris !

La consommation de café

en Europe et dans le Monde
Au top 3 des plus gros consommateurs de café on retrouve les States, l’Europe et le Japon. Si les volumes de consommation sont les plus importants aux Etats-Unis, l’Europe n’est pas en reste et se félicite d’une consommation par habitant la plus élevée (jusqu’à 10kg par habitant et par an on vous promet). 

 

 

Par ailleurs, on observe que la consommation des Pays du Sud, tout particulièrement du Brésil, est à la hausse. 

 

Détails des consommations des pays sur la carte pour les plus curieux. 

Comme on est un peu patriotes et que l’Europe est un grand consommateur, intéressons nous y un peu plus. 

Sans surprise les pays scandinaves (Suède et Finlande) et les pays d’Europe de l’Est (Allemagne, Suisse, Autriche) sont friands de cette boisson caféinée. Mais sans surprise, pour les pays méditerranéens (le Ristretto italien tout de même), la tradition du café est aussi bien présente dans les habitudes de consommation. 

Pour bien comprendre les relations internationales construites autour du café et pour en apprendre un peu plus sur nos consommations en France…

Soyez synthétiques, on nous a dit !